1 image / 1 article (3)

Photo Sameer Al-Doumy – AFP

—— 1. DES POKEMONS A TOUT PRIX… ——

8 mois environ après l’apparition de Pokémon go, un jeu ayant fait le tour du net, il faut que ça sorte : ce jeu est dangereux. Car en effet certains joueurs risquent leurs vies pour attraper ses petites créatures.

Ces mains, au premier plan, doivent certainement appartenir à un joueur addictif et audacieux qui aurait, guidé par son téléphone, traversé des territoires et des territoires, jusqu’à la Syrie ou l’Irak peut-être. Il serait alors arrivé dans un bâtiment en ruines récemment bombardé et aurait, à son grand bonheur enfin trouvé l’objet de sa quête : un Pokémon !!!!!!!!!

Mais il n’a rien vu du tumulte, du désordre et du saccage de la guerre. Il est resté dans sa bulle du départ jusqu’à l’arrivée. Il n’a pas réagi aux paysages horribles et dévastés qu’il a traversés. Et il n’en saura rien car il était guidé par son téléphone et non par ses yeux.

Anna Gottesman

—— 2. LES RAVAGES DE POKEMON GO ——

Malgré les ravages de la guerre, Pokémon go trouve quand même le moyen de programmer un Pokémon au milieu de ce village détruit ! Le jeu Pokémon Go envahit les téléphones portables du monde entier. En zone de conflit, même militaires et civils se servent du jeu après les combats.

L’image est vertigineuse parce qu’elle nous montre deux idées différentes.

D’un côté, elle est révoltante ! Il y a plusieurs lieux où l’on peut placer des Pokémon, pourquoi les placer dans des zones de guerre? Le fond nous rappelle Gta et Call of duty… mais au lieu de parcourir un monde virtuel à la recherche de ces Pokémons, le jeu les place dans notre monde réel. Pourtant le joueur semble ne plus se soucier de ce qui l’entoure. Nous trouvons cela irrespectueux envers les habitants du lieu de guerre car le créateur du jeu a osé placer un Pokémon dans ces lieux-ci.

D’un autre côté, l’image dénonce la situation des soldats, le jeu leur permet d’oublier la dure réalité de la guerre. Il leur permet de décompresser et de se rapprocher d’un (autre) monde « actuel ».

SAFA ET GESS 

—— 3. POKEMON GO, ENFIN A ALEP ! ——

Pokemon Go est un jeu vidéo en réalité augmentée développé par Niantic, sorti en 2016 et édité par le célèbre groupe japonais Nintendo. Le jeu a eu un succès phénoménal avec plus de 500 millions de téléchargements, explosant ainsi tous les records déjà existants, sans compter les 35 millions de dollars gagnés en 2 semaines. Cette application découle du rêve ultime de tous les joueurs des jeux Pokemon depuis 1996 : pouvoir chasser ces monstres de poche en vrai !

Pokemon Go est sujet à de nombreuses controverses, notamment à propos de la géolocalisation obligatoire, imposant aux joueurs de faire connaître leurs déplacements à Niantic. La surveillance est d’autant plus importante que le jeu est disponible dans plus de 100 pays, incluant des pays en guerre comme l’Iraq ou la Syrie.

Le cas présent se situe à Alep où l’on voit une personne au milieu des décombres de la guerre, qui va attraper un Carapuce. L’appel de la créature fictive est plus important que l’instinct de survie. Par rapport aux dangers déjà présents dans les pays développés, le risque dans les villes comme Alep est encore plus élevé car les gens mettent leur vie en danger pour jouer. Cependant, ce jeu offre aux habitants, aux enfants ou même aux soldats d’avoir un divertissement qui permet d’oublier le quotidien de la guerre et de se retrouver autour d’un sujet autre que celui de Daech.

Finalement, Pokemon Go est un formidable outil de rencontre et un guide touristique des nouvelles régions, avec un côté exotique !

Constance, DDélia


Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s