Insolite (1)

Photo Erwin Wurm

—— MADAME PLONGE TETE LA PREMIERE DANS UNE POUBELLE ——

On vous avait prévenus des dangers de la chasse aux Pokémons. Certains ont des accidents de voiture, d’autres tombent de falaise… Certains se retrouvent au fond d’une poubelle !

Madame est une grande chasseuse mais qui n’a jamais attrapé que des Rondoudous. Ce vendredi 10 mars, elle est enfin sur la piste d’un Dracofeu. Mais la prise s’échappe et Madame la cherche pendant des heures jusqu’à monter tout en haut d’un immeuble. Enfin elle l’aperçoit en bas, dans la rue, au fond d’une poubelle esseulée. N’écoutant que sa folle passion, Madame plonge !

Et c’est ainsi que les passants ahuris, découvrirent son corps compressé dont ne restait plus que deux belles jambes… à recycler.

Thaïs

—— TRAGIQUE ANNIVERSAIRE ——

Le 11 mars dernier, les jambes d’une femme ont été retrouvées dans une poubelle de recyclage à Paris.

Une classe de CP se rendait à la Gaîté lyrique, leur enseignante les filmait puis elle a découvert l’horreur. Les enfants étaient horrifiés, terrorisés certains pleuraient et se roulaient par terre. Leur enseignante qui a préféré garder l’anonymat, a contacté les forces de l’ordre qui ont ouvert une enquête. Les enfants ont dû témoigner au commissariat du 3ème arrondissement, accompagné de leur enseignante. Un petit garçon, nommé Jean-Pierre, dit en pleurant : « J’ai vu des grandes jambes avec les chaussures que ma maman elle portait hier soir». Les enquêteurs ont découvert que la mère de cet enfant était portée disparue depuis la nuit précédente. C’est l’oncle de ce garçonnet qui l’avait signalé aux autorités.

L’enquête a abouti et a démontré que les jambes retrouvées appartenaient à la mère de Jean-Pierre qui s’appelait Marie-Gwendoline.   Les circonstances de sa mort étaient hors normes.

Alors que son mari Jean-Frédéric et elle, fêtaient leur 25ème année de mariage, la soirée qui devait solidifier le couple a tourné au cauchemar. Le couple avait passé 17 ans sans enfant. Marie-Gwendoline était déclarée stérile, mais un miracle lui avait permis d’avoir un fils : Jean-Pierre. Or, depuis peu, le couple était dans la tourmente : il était au bord du divorce. Jean-Frédéric avait donc pris l’initiative d’organiser un dîner à l’occasion de cet anniversaire.

Pendant le repas qui se déroulait merveilleusement bien, Marie-Gwendoline reçut un appel d’un collègue. Son mari, d’une jalousie maladive, prit le téléphone et vit l’appel. Il demanda des explications et Marie-Gwendoline lui avoua que l’homme qui venait d’appeler était son amant et que Jean-Pierre était son fils. Jean-Frédéric pris d’une immense colère la frappa à mort avec un chandelier puis la démembra. Il garda la tête de Marie-Gwendoline tel un trophée et il mit dans une poubelle recyclable le reste de son corps qu’il avait congelé.

Jean-Frédéric a essayé de s’enfuir mais il a été intercepté par les forces de l’ordre et a été interné à perpétuité dans un hôpital psychiatrique.  Le petit garçon est désormais sous la responsabilité de ses grands-parents.

Jean-Frédéric était fan du conte Barbe Bleue depuis sa plus tendre enfance. Pour lui, Barbe Bleue était un héros, un modèle. Ainsi se termine cette histoire insolite et tragique.

 

—— 3. UN ROUGE A LEVRES MORTEL ——

Ce matin, très tôt, à Montpellier, un corps a été retrouvé dans une poubelle. Il appartenait à une jeune femme de 27 ans qui était serveuse dans un restaurant près de son domicile. Le corps a été retrouvé par le gardien de l’immeuble alors qu’il sortait promener son chien. Nous avons pu recueillir son témoignage.

« Ce matin, en allant promener mon chien, j’ai été choqué par la découverte d’une jeune femme dans une de nos poubelles. J’ai essayé en vain de lui parler, mais n’obtenant aucune réponse j’ai immédiatement prévenu les secours. Les pompiers sont arrivés peu de temps après et ont essayé de la réanimer sans succès : ils ont alors constaté son décès. Lorsqu’ils l’ont sortie, j’ai reconnu une des locataires de mon immeuble. »

Une enquête a été ouverte par le parquet de Montpellier afin de déterminer les circonstances de sa mort. L’arme du crime : un rouge à lèvres, dernier exemplaire de la collection Guerlain. Il est tombé de la fenêtre alors que la jeune femme se maquillait. L’explication la plus logique serait qu’elle soit descendue pour le récupérer et se soit retrouvée coincée dans la poubelle, ce qui expliquerait sa mort par suffocation. L’enquête est toujours en cours.

Alexine


 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s